Rowena WINTER

Dès le plus jeune âge, Rowena se passionne pour la fantasy sous toutes ses formes. À l’école, elle rédige régulièrement de petits textes, poèmes ou fanfictions qu’elle soumet à ses professeurs. Grande rêveuse, il lui suffit de monter dans une voiture et de mettre ses écouteurs pour partir dans de fantastiques épopées littéraires.
À 18 ans, elle découvre le milieu de la reconstitution historique, plus précisément celle de la vaste période médiévale. Elle commence à incarner différents personnages et se mets à essayer de mieux les connaître. Qui sont-ils ? De quel monde viennent-ils ? À quoi aspirent-ils ? Cette recherche la mène jusqu’à l’Elfe Nìniel dont elle entreprend de conter les aventures par écrit. Ainsi naît sa première série, Les Larmes des Elfes.

Portrait chinois

Si tu étais un roman ?
Sans hésitation, le Cycle de l’Héritage écrit par C. PAOLINI. C’est l’une des premières à m’avoir réellement captivée et à avoir accompagné mon adolescence. À l’époque, j’ai dû interrompre ma lecture au 3e tome, car le dernier n’est sorti que des années plus tard, et ce n’est que récemment que j’ai pu achever cette série. En la reprenant depuis le début, je me suis rendu compte qu’elle occupait toujours une place privilégiée dans mon coeur de lectrice!
 
Si tu étais un film ?
Pour les mêmes raisons qui m’ont poussée à choisir le Cylcle de l’Héritage, je dirais les films du Seigneur des Anneaux. C’est LA trilogie qui a marqué mon enfance. Je l’ai vue, revue, re-revue au point d’en connaître les dialogues par coeur. En plus d’être une référence, elle a aussi attisé ma passion pour la fantasy ! Quand j’ai un coup de blues, je la regarde. Quand je suis heureuse, je la regarde. Quand j’ai besoin de trouver du courage, je la regarde. Bref, c’est vraiment la trilogie qui a le plus impacté ma vie !
 
Si tu étais une chanson ?
Le choix est difficile, mais en y réfléchissant bien, je pense être Kauna de l’artiste Gealdýr. Je ne saurais vraiment expliquer pourquoi, mais ce morceau me parle beaucoup, et ce depuis que je l’ai écouté pour la première fois.
 
Si tu étais une créature fantastique ?
Sans grande surprise, un Elfe. C’est un peuple fascinant dont les origines folkloriques me plaisent autant que leur adaptation la plus répandue. Déjà très jeune, je m’identifiais à une Elfe.
 
Si tu étais un élément ?
L’eau ! Sous toutes ses formes. Pluie, neige, lac, rivière, mer, océan… Cet élément m’apaise, m’attire. Je me sens vraiment en harmonie avec moi-même quand je m’y abandonne et je l’associe vraiment à un regain de vitalité et d’inspiration. Mon rêve serait de pouvoir plonger à des profondeurs extrêmes.
 
Si tu étais l’un des 7 péchés capitaux ?
Honnêtement, je les ai tous un peu, mais s’il faut choisir, alors ce serait l’orgueil. Ma vie a été plutôt mouvementée et je suis extrêmement fière d’où je viens et de qui je suis aujourd’hui.

Bibliographie

Rowena WINTER

Dès le plus jeune âge, Rowena se passionne pour la fantasy sous toutes ses formes. À l’école, elle rédige régulièrement de petits textes, poèmes ou fanfictions qu’elle soumet à ses professeurs. Grande rêveuse, il lui suffit de monter dans une voiture et de mettre ses écouteurs pour partir dans de fantastiques épopées littéraires.
À 18 ans, elle découvre le milieu de la reconstitution historique, plus précisément celle de la vaste période médiévale. Elle commence à incarner différents personnages et se mets à essayer de mieux les connaître. Qui sont-ils ? De quel monde viennent-ils ? À quoi aspirent-ils ? Cette recherche la mène jusqu’à l’Elfe Nìniel dont elle entreprend de conter les aventures par écrit. Ainsi naît sa première série, Les Larmes des Elfes.

Portrait chinois

Si tu étais un roman ?
Sans hésitation, le Cycle de l’Héritage écrit par C. PAOLINI. C’est l’une des premières à m’avoir réellement captivée et à avoir accompagné mon adolescence. À l’époque, j’ai dû interrompre ma lecture au 3e tome, car le dernier n’est sorti que des années plus tard, et ce n’est que récemment que j’ai pu achever cette série. En la reprenant depuis le début, je me suis rendu compte qu’elle occupait toujours une place privilégiée dans mon coeur de lectrice!
 
Si tu étais un film ?
Pour les mêmes raisons qui m’ont poussée à choisir le Cylcle de l’Héritage, je dirais les films du Seigneur des Anneaux. C’est LA trilogie qui a marqué mon enfance. Je l’ai vue, revue, re-revue au point d’en connaître les dialogues par coeur. En plus d’être une référence, elle a aussi attisé ma passion pour la fantasy ! Quand j’ai un coup de blues, je la regarde. Quand je suis heureuse, je la regarde. Quand j’ai besoin de trouver du courage, je la regarde. Bref, c’est vraiment la trilogie qui a le plus impacté ma vie !
 
Si tu étais une chanson ?
Le choix est difficile, mais en y réfléchissant bien, je pense être Kauna de l’artiste Gealdýr. Je ne saurais vraiment expliquer pourquoi, mais ce morceau me parle beaucoup, et ce depuis que je l’ai écouté pour la première fois.
 
Si tu étais une créature fantastique ?
Sans grande surprise, un Elfe. C’est un peuple fascinant dont les origines folkloriques me plaisent autant que leur adaptation la plus répandue. Déjà très jeune, je m’identifiais à une Elfe.
 
Si tu étais un élément ?
L’eau ! Sous toutes ses formes. Pluie, neige, lac, rivière, mer, océan… Cet élément m’apaise, m’attire. Je me sens vraiment en harmonie avec moi-même quand je m’y abandonne et je l’associe vraiment à un regain de vitalité et d’inspiration. Mon rêve serait de pouvoir plonger à des profondeurs extrêmes.
 
Si tu étais l’un des 7 péchés capitaux ?
Honnêtement, je les ai tous un peu, mais s’il faut choisir, alors ce serait l’orgueil. Ma vie a été plutôt mouvementée et je suis extrêmement fière d’où je viens et de qui je suis aujourd’hui.

Bibliographie

Rowena WINTER

Dès le plus jeune âge, Rowena se passionne pour la fantasy sous toutes ses formes. À l’école, elle rédige régulièrement de petits textes, poèmes ou fanfictions qu’elle soumet à ses professeurs. Grande rêveuse, il lui suffit de monter dans une voiture et de mettre ses écouteurs pour partir dans de fantastiques épopées littéraires.
À 18 ans, elle découvre le milieu de la reconstitution historique, plus précisément celle de la vaste période médiévale. Elle commence à incarner différents personnages et se mets à essayer de mieux les connaître. Qui sont-ils ? De quel monde viennent-ils ? À quoi aspirent-ils ? Cette recherche la mène jusqu’à l’Elfe Nìniel dont elle entreprend de conter les aventures par écrit. Ainsi naît sa première série, Les Larmes des Elfes.

Portrait chinois

Si tu étais un roman ?
Sans hésitation, le Cycle de l’Héritage écrit par C. PAOLINI. C’est l’une des premières à m’avoir réellement captivée et à avoir accompagné mon adolescence. À l’époque, j’ai dû interrompre ma lecture au 3e tome, car le dernier n’est sorti que des années plus tard, et ce n’est que récemment que j’ai pu achever cette série. En la reprenant depuis le début, je me suis rendu compte qu’elle occupait toujours une place privilégiée dans mon coeur de lectrice!
 
Si tu étais un film ?
Pour les mêmes raisons qui m’ont poussée à choisir le Cylcle de l’Héritage, je dirais les films du Seigneur des Anneaux. C’est LA trilogie qui a marqué mon enfance. Je l’ai vue, revue, re-revue au point d’en connaître les dialogues par coeur. En plus d’être une référence, elle a aussi attisé ma passion pour la fantasy ! Quand j’ai un coup de blues, je la regarde. Quand je suis heureuse, je la regarde. Quand j’ai besoin de trouver du courage, je la regarde. Bref, c’est vraiment la trilogie qui a le plus impacté ma vie !
 
Si tu étais une chanson ?
Le choix est difficile, mais en y réfléchissant bien, je pense être Kauna de l’artiste Gealdýr. Je ne saurais vraiment expliquer pourquoi, mais ce morceau me parle beaucoup, et ce depuis que je l’ai écouté pour la première fois.
 
Si tu étais une créature fantastique ?
Sans grande surprise, un Elfe. C’est un peuple fascinant dont les origines folkloriques me plaisent autant que leur adaptation la plus répandue. Déjà très jeune, je m’identifiais à une Elfe.
 
Si tu étais un élément ?
L’eau ! Sous toutes ses formes. Pluie, neige, lac, rivière, mer, océan… Cet élément m’apaise, m’attire. Je me sens vraiment en harmonie avec moi-même quand je m’y abandonne et je l’associe vraiment à un regain de vitalité et d’inspiration. Mon rêve serait de pouvoir plonger à des profondeurs extrêmes.
 
Si tu étais l’un des 7 péchés capitaux ?
Honnêtement, je les ai tous un peu, mais s’il faut choisir, alors ce serait l’orgueil. Ma vie a été plutôt mouvementée et je suis extrêmement fière d’où je viens et de qui je suis aujourd’hui.

Bibliographie